Comment cultiver l’ortie ?

01.09.22

Il est vrai que nous connaissons tous l’ortie comme étant une plante causant des démangeaisons et que nos chevilles doivent à tout prix éviter lors de balades en forêt.

 

Cependant, l’ortie peut être utilisée pour son goût mais aussi, et surtout, pour ses propriétés thérapeutiques. Alors non, vous ne passerez pas pour un fou (ou une folle) s’il vous prend l’envie de faire pousser de l’ortie chez vous.

 

Pour vous aider, nous vous avons fait ce petit guide explicatif, détaillant le processus idéal pour faire pousser l’ortie.

 

ortie

 

Qu'est-ce que l'ortie ?

 

L’ortie n’est pas exactement une plante, mais plutôt un genre de plantes, dont 5 espèces poussent en France. Si on la connaît pour ses propriétés urticantes, il ne faut pas négliger les nombreuses autres caractéristiques de ce genre de plantes. En France, les 5 orties qui poussent sont la grande ortie, l’ortie brûlante, l’ortie romaine, celle membraneuse et enfin l’ortie noirâtre. 


Ce sont majoritairement la grande ortie et l’ortie brûlante qui sont utilisées par l’Homme, à des fins diverses et variées. En effet, la grande ortie peut être utilisée à des fins alimentaires et peut procurer une bonne santé grâce à ses huit acides aminés essentiels et sa teneur en protéines.

 

De plus, la grande ortie, ou plutôt sa fibre, peut être utilisée à des fins industriels. Enfin, toujours la grande ortie, est utilisée pour concevoir du purin d’ortie, un engrais vert et un insecticide puissant.


Cependant, là où l’ortie brûlante et la grande ortie sont les meilleures, c’est dans leur utilisation médicinale. En effet, elles bénéficient de multiples propriétés vous donnant une santé de fer !

Comment cultiver de l'ortie ?


Cultiver de l’ortie est une tâche plutôt simple, qui ne nécessite pas de grandes connaissances. Cependant, sachez que ce n’est pas parce que vous avez parfois de l’ortie sauvage dans votre jardin qu’elle est bonne et efficace dans une infusion. 


Il y a donc plusieurs étapes pour cultiver de l’ortie : le semi, le repiquage et le bouturage.


Pour le semi, il vous faudra planter vos graines d’ortie de mars à mai, en godet. De plus, lorsque l’on fait pousser de l’ortie en semi, il y a certaines étapes à suivre. Vous devrez d’abord disperser vos graines sur toute la surface du godet préalablement rempli avec du terreau.

 

8 à 10 jours plus tard, vous pourrez observer les premières pousses d’ortie sortir de terre. Nous vous expliquerons plus tard comment arroser l’ortie.

 

ortie

 

Pour le repiquage de vos jeunes pousses d’ortie, il faudra l’effectuer environ deux ou trois semaines après la levée. Il vous faudra simplement les sortir de terre et les planter dans de petits pots à abriter si les gelées ont encore cours. Une fois que les gelées sont passées, vous pourrez les mettre dans un grand pot.


Pour bouturer vos orties sorties de terre au printemps suivant, vous devrez couper les têtes et les planter dans un autre bac, et elles pousseront très vite après cela.

 

Où planter l'ortie ?

 

Pour planter vos graines d’ortie, vous pourrez choisir entre un grand pot ou la pleine terre, sachant qu’en pleine terre elles risquent de déborder sur le reste, ce qui n’est pas très agréable du fait de leur pouvoir urticant. En général, la terre doit être travaillée, humide et riche en humus.

 

Quelle exposition pour l'ortie ?

 

Comme l’ortie est une plante sauvage qui pousse relativement facilement, que ce soit au bord d’une route au soleil ou à l’ombre dans la forêt, n’importe quelle exposition lui conviendra. Cependant, pour lui donner un ensoleillement optimal, il est conseillé de la placer à un endroit entre mi-ombre et ensoleillé.

 

Comment arroser l'ortie ?

 

Une fois que vous avez planté vos pousses d’ortie, il faudra les arroser copieusement pendant les deux premiers mois, puis laisser le temps faire son effet. Étant donné que c’est une plante qui se développe très facilement, il n’est pas nécessaire de l’arroser.

 

Comment cueillir l'ortie ?

 

Pour cueillir votre ortie, vous devrez vous munir de gants évidemment. Sachez toutefois que plus une ortie est piétinée est manipulée, plus elle sera urticante. Il s’agit d’un mécanisme de défense contre ses prédateurs herbivores.

 

Une ortie cultivée dans un coin où elle n’est jamais touchée ne sera donc presque pas urticante. Vous pourrez donc couper la tige de l’ortie avec un sécateur (cette dernière est plutôt difficile à couper). Sans gants, vous pourrez couper la tige à la base, c’est l’endroit où elle pique le moins. 


La récolte se fait généralement de juin à novembre, ou plus précisément 4 mois après le semis (il s’agit du moment juste avant la floraison de l’ortie).

 

culture d'orties

 

Comment entretenir l'ortie ?

 

Comme nous l’avons dit précédemment, l’ortie peut être repiquée si vous souhaitez obtenir plus de plants ou si un de vos plants est en partie mort. Vous pourrez repiquer vos orties en godet après les gelées, dès que les pousses font 4 à 5 centimètres.

 

Après le repiquage, vous devrez arroser modérément vos nouveaux plants tous les 5 à 6 jours pour qu’ils aient toutes les chances de bien se développer.


Comme l’ortie pousse particulièrement bien dans une terre riche en humus, il ne sera pas rare de faire face à des mauvaises herbes redondantes autour du plant. Il faudra donc bien désherber régulièrement et aussi aérer la terre.

 

Comment conserver l'ortie ?

 

Ce sont les feuilles d’ortie qui sont utilisées dans les méthodes médicinales ou dans la soupe d’ortie. Cependant, c’est la tige et les feuilles qu’il faudra conserver, afin d’assurer un stockage plus pratique.

 

En effet, il vous faudra pendre les orties en bouquet, la tête en bas, dans une pièce relativement chaude mais surtout sèche et dans la pénombre. Grâce à cette méthode, votre bouquet sera sec en 2 à 3 semaines et pourra être conservé plusieurs mois.


Si vous souhaitez la consommer fraîche, sachez qu’elle ne sera bonne que 4 jours au réfrigérateur. Au congélateur, par contre, elle pourra tenir 4 mois, mais elle ne sera pas fraîche.