Comment cultiver et entretenir le thym ?

24.08.22

Le thym, ou “thymus”, est un genre de plantes de la famille des Lamiacées, regroupant plus de 300 espèces de thym. Poussant en Méditerranée, ce genre de plantes aromatiques est bien connu en France, que ce soit pour son importance dans la cuisine, les bienfaits du thym en infusion ou en huiles essentielles ou même pour l’aspect décoratif de certaines espèces.

 

Ces plantes forment de petits buissons ou s’étalent et deviennent alors des thyms rampants. Le thym possède généralement des fleurs roses ou blanches.

 

pot de thym

 

Quand et comment cultiver le thym ?

 

Le thym est idéal dans un jardin, d’un point de vue pratique comme esthétique. Il ne s’agit pas d’une plante très complexe à cultiver, et on peut même la planter de différentes façons : en bordures, en pépinière ou même en place. La période idéale pour effectuer un semis est d’avril à juin, durant le printemps.

 

Comment semer planter du thym ?

 

Pour avoir du thym dans votre jardin, vous aurez deux options. Soit vous opterez pour des graines de thym (économique), soit vous prendrez directement un plant de thym à planter directement dans votre jardin.


Le semis de thym est plutôt simple et s’effectue idéalement en avril-mai. Pour cela, vous devrez seulement suivre les indications suivantes :

 

  • Tracez deux sillons faiblement espacés (4 ou 5 centimètres) dans un sol léger et bien drainé ;
  • Disséminez les graines de thym dans les deux sillons puis recouvrez-les d’un petite couche de terre ;
  • Arrosez les graines, vous devriez obtenir des plants à l’automne.

Si vous avez déjà acheté des plants ou si vos graines en pépinière ont donné des plants, il vous faudra alors planter votre thym. Pour cela, vous devrez vous y prendre en suivant les indications ci-dessous :

 

  • Creusez un trou de la taille de votre plant, puis ajoutez un peu de compost mûr ;
  • Si vous possédez plusieurs plants (comme dans la grande majorité des cas), espacez-les de 30 centimètres au moins ;
  • Placez vos plans dans les trous, recouvrez d’une fine couche de terre et tassez-la légèrement ;
  • Arrosez ensuite vos plants de thym

Où planter le thym ?

 

Le thym n’apprécie généralement pas l’humidité. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas l’arroser, seulement qu’il est impératif de le faire pousser dans un sol léger et bien drainé (qui laisse facilement passer l’eau).

 

Comme le thym pousse généralement dans le climat sec de la Méditerranée, faire pousser votre thym dans un sol aride et caillouteux ne sera pas du tout un problème.

 

thym cueilli

 

Quelle exposition pour le thym ?

 

Ici aussi, la réponse se trouve dans le milieu d’origine du thym : le bassin méditerannéen. Dans cette région, l’ensoleillement est effectivement très fort, il faudra donc privilégier un endroit avec très peu d’ombre pour planter votre thym.

 

Comment faire repartir du thym ?

 

Il se peut qu’à cause du froid, votre thym présente des zones sèches et mortes. Pour éviter que cela ne se propage au reste de la plante, il vous faudra agir. Pour cela, vous devrez couper vos branches mortes environ 2 à 3 centimètres au-dessus de la zone sèche.

 

Les quelques bourgeons de feuilles restants sur la branche permettront de faire repartir votre thym. En effet, entre quelques jours et quelques semaines après l’opération, votre thym devrait rebourgeonner, laissant apparaître un aspect plus touffu qu’avant.

 

Comment arroser le thym ?

 

Comme il s’agit d’une plante qui pousse à l’état sauvage dans nos régions (plus précisément dans le sud de la France), vous n’aurez pas besoin de l’entretenir quotidiennement.

 

Comme nous l’avons dit précédemment, le thym ne supporte pas beaucoup l’humidité. L’arroser de façon trop fréquente pourrait faire pourrir ses racines. Hormis l’arrosage que nous avons préconisé lors du semis et/ou de la plantation, vous n’aurez pas besoin d’arroser votre thym.

 

Comment cueillir le thym ?

 

La cueillette du thym doit se faire entre avril et juillet pour obtenir le thym le plus parfumé, cependant vous pouvez en cueillir toute l’année. Privilégiez aussi une lune montante pour cueillir le thym car les plantes sont alors gonflées de sucs aromatiques. Votre cueillette doit aussi être faite tôt le matin, en choisissant des branches qui ont poussé dans l’année.

Ainsi, cela favorise une repousse rapide de votre thym. 

 

Il vous suffira simplement de prendre un sécateur ou une paire de ciseaux pour couper un bouquet de thym. Vous devrez couper la partie verte de la tige de thym sur la moitié de sa longueur environ. Pour conserver les principes actifs du thym, il faudra immédiatement s’en occuper après la coupe.

 

main cueillant du thym

 

Quand couper le thym pour le faire sécher ?

 

Si votre but est de couper votre thym en vue de le faire sécher et de le consommer sous forme de tisane, alors vous devrez le récupérer au printemps, quand le parfum des feuilles est le plus puissant. Ce parfum diminuera en effet au fil des mois suivant la floraison.

 

Comment entretenir le thym ?

 

Comme nous l’avons dit précédemment, le thym ne nécessite pas d’arrosage, de par son origine. De plus, comme il est habitué à évoluer sur un terrain aride, pauvre et rocailleux, il est totalement inutile de lui donner de l’engrais. Le seul moment où cela peut avoir un intérêt, c’est lorsque vous planterez votre thym : ajouter une fine couche d’engrais l’aidera à prendre. 


En dehors de cela, vous pourrez facilement en repiquer, même si cela peut ne pas être utile en raison de sa faculté de démultiplication. Vous devrez seulement tailler les parties mortes et sèches de façon à ce qu’il reprenne facilement. Enfin, si vous avez du thym en pot, veillez à le rentrer à l’hiver car il pourrait subir l’humidité et voir ses racines pourrir.

 

Comment conserver le thym ?

 

Le thym, pour être conservé, doit être séché. Pour cela, vous avez deux options : soit vous étalez vos branches de thym sur du papier journal, soit vous en faites des bouquets que vous penderez la tête en bas. Tout comme le thé, le thym doit sécher dans le noir, dans une pièce chaude et sèche (évidemment) pendant une à deux semaines.