Quelles sont les différentes camomilles et comment se cultivent-elles ?

30.06.22

La camomille appartient à la famille des Astéracées, qui forment toutes ensembles une très grande famille de plantes: les dicotylédones. Le terme camomille désigne en fait plusieurs plantes, dont l'une des particularités est de ressembler à des marguerites. Mais détrompez-vous, même si elle abhorre une jolie floraison, la camomille n'est pas une fleur mais bel et bien une plante.

 

Vivace et sans trop d'exigence, cette dernière s'est très vite répandue. De ce fait, différents types de camomille sont cultivés, certaines plus douces que d'autres et aux différents bienfaits. Cette plante est très utilisée notamment en médecine traditionnelle pour en faire des infusions, et ce depuis l'Antiquité gréco-latine. Nous allons vous faire découvrir les différents types de camomille, leurs bienfaits et les façons de les cultiver.

 

fleurs de camomille

 

Quelles sont les différentes camomilles ?

Comme nous l’avons dit précédemment, il existe différents type de camomille. Nous allons donc parler de celles qui apportent le plus de bienfaits à notre santé et de leurs différences. Il faut noter aussi que la camomille en général est très utilisée dans le domaine des soins pour la peau et les cheveux, ainsi que dans l’industrie cosmétique.

 

La camomille noble, aussi appelée camomille romaine

La camomille noble est constituée de plusieurs groupements de tiges plutôt courtes qui ne possèdent chacune qu'une seule fleur. Elle paraît très touffue voir même hirsute. Une fois sa saison passée, elle jaunie et s'allonge progressivement sur le sol comme si elle s'apprêtait à dormir.

 

Ses bienfaits sont nombreux : elle soulage l'anxiété et apaise ceux qui la consomment. Vrai remède à l'anxiété chronique et aux crises d'angoisse, elle sait aussi soulager l'hypersensibilité, la dépression, la nervosité et même les insomnies. De ce fait, elle peut être utilisée simplement pour se détendre et passer de meilleures nuits.

 

Elle est souvent utilisée en infusion mais elle peut également être employée au sein d’huiles essentielles, qui présenteront une couleur jaune. L'huile essentielle de camomille romaine a une action sédative plus forte que l'huile de camomille allemande, que nous allons maintenant aborder.

 

La camomille allemande aussi appelée Camomille matricaire

La camomille matricaire a des allures de petit arbuste ramifié. Cependant, c'est par ses feuilles qu'on la distingue des autres camomilles. En effet ses feuilles sont très découpées et elles ressemblent à des feuilles de carottes.

 

La camomille allemande est riche en actifs anti-inflammatoires très puissants. Antiprurigineuse et anti-allergique, elle agit donc comme un anti-staminique. Elle a aussi des propriétés d’antispasmodique décongestive, c'est à dire qu'elle permet à la peau de se décongestionner.

 

Elle peut de même soulager les maux liés à la digestion comme le ballonnement chronique, la constipation chronique (ou non) et l'occlusion intestinale. La camomille allemande est également un vrai alliée contre les hémorroïdes et contre la mauvaise circulation sanguine.

 

La camomille matricaire soulage aussi les douleurs comme les spasmes digestifs ou les crampes durant la période de menstruation. Elle renforce également le système immunitaire en cas de virus.

 

Bien qu’elle soit beaucoup utilisée en infusion, elle peut, comme la camomille romaine, être employée en huile essentielle différenciable par sa couleur bleue.

 

Le grande camomille

Ce type de camomille se distingue facilement et simplement de la camomille allemande ou de la camomille romaine. En effet, la feuille de la grande camomille est beaucoup moins découpée que ses cousines. De plus, elle est la plus grande des trois.

 

La grande camomille est principalement connue pour son efficacité contre les migraines. Ayant de grandes propriétés anti-inflammatoires, elle lutte très bien et de façon naturelle contre les douleurs. Elle booste également votre métabolisme si vous la consommez avant les repas.

 

Comment reconnaître une camomille ?

Beaucoup de plantes ressemblent à la camomille, notamment la marguerite des Canaries (aussi appelée anthémis blanche à cœur jaune) et l’anthémis. Toutefois, sachez qu’il n'est pas impossible de dissocier la camomille de ces autres plantes.

 

fleurs de camomille

 

L'anthémis et la marguerite des Canaries abhorrent toutes deux de plus grande feuilles légèrement bleutée alors que la camomille a de plus petites feuilles bien vertes. De plus, ces fleurs ne sentent pas du tout la même chose que la camomille. Si vos yeux se trompent, votre nez, lui, ne se trompera pas.

 

Il y a une confusion fréquente entre la marguerite et la camomille car nous prenons à tort la camomille pour une fleur. Il s’agit en réalité d’une plante qui appartient à la famille des Composacées ou des Composées.

 

Cette appellation provient du fait que ce que l'on prend pour des fleurs sont en fait des « composés ». Il s’agit de fleurs minuscules, réunies en inflorescences appelées « capitules ».

 

Comment cultiver la camomille, et où la cultive-t-on ?

Pour mettre en terre votre camomille, c'est l'automne qu'il faut privilégier. Respecter cette période offrira à votre camomille une floraison bien plus longue que celle des plantes mises en terre hors-période.

 

Rassurez-vous, la mi-avril conviendra également à votre camomille. Avant de planter votre camomille, trempez-la dans l'eau une trentaine de minutes. Une fois cela fait, vous pourrez la planter sereinement.

 

Pour s’épanouir, votre camomille aura besoin d'un sol sableux, assez aérien et qui drainera bien. Privilégiez aussi les sols acides tout en évitant ceux calcaires. Pour booster votre camomille, vous pourrez rajouter de l'engrais naturel, du fumier ou du compost (bien-sûr déjà décomposé).

 

Vous devrez espacer les différents plants de minimum 30 centimètres, car cette plante aura tendance à s'étaler. En ce qui concerne son exposition au soleil, elle s'adapte facilement, que ce soit en plein soleil ou à la mi-ombre. Tant qu’elle bénéficie d'un minimum de d’ensoleillement, elle s’épanouira.

 

Une fois votre camomille plantée et boostée, il vous suffira de tasser un peu la terre et d’arroser abondamment. Si vous avez opté pour la mise en terre, vous n'aurez à l'arroser que 3 fois par semaine en été. En pot cependant un arrosage journalier sera nécessaire.

 

Même si la camomille est particulièrement facile à cultiver par sa faible exigence, elle sera sensible au froid et particulièrement au gel en hiver, alors couvrez vos plantes (ou paillez-la abondamment).

 

Vous pourrez ensuite multiplier vos pieds de camomille une fois le printemps arrivé, en divisant votre plant.

 

Quand et comment cueillir la camomille ?

Pour cueillir votre camomille, vous devrez attendre que les fleurs soient bien ouvertes pour parfaitement distinguer leur cœur jaune. Vous pouvez ne cueillir que la fleur ou la cueillir avec la tige, en laissant la fleur tomber durant le séchage. Il est aussi conseillé de cueillir la camomille le matin.

 

Comment faire sécher la camomille ?

Pour faire sécher vos fleurs de camomille, il existe diverses méthodes. Pour les moins patients, le fours ou le déshydrateur sera votre allié. Le four à micro-ondes peut également être une alternative intéressante et rapide.

 

Pour faire sécher la camomille dans votre four, il faudra le régler sur la température la plus basse qu'il propose, le but n'étant pas de cuire vos fleurs. Grâce à cette méthode, seules quelques heures suffiront pour que vos fleurs sèchent.

 

Il faudra donc vérifier toutes les demi-heures que vos fleurs de camomilles ne crament pas. En ce qui concerne le déshydrateur, c'est relativement simple : étalez vos fleurs sur le plateau et la machine effectuera son travail pendant 3 ou 4 heures.

 

Pour le four à micro-ondes, vous devrez prendre plusieurs feuilles de papier absorbant et votre camomille. Commencez par mettre le papier absorbant et 2 ou 3 feuilles de camomille, que vous recouvrerez avec du papier absorbant, sur lequel vous mettrez 2 ou 3 feuilles de camomille.

 

En continuant ainsi, vous obtiendrez une sorte de millefeuille de camomille. Selon la puissance de votre four à micro-ondes, Faites chauffer votre "millefeuille" pendant 30 secondes et vérifiez l’état des feuilles. Recommencez ce processus jusqu'au séchage complet.

 

Cependant, il existe des méthodes plus traditionnelles et naturelles. Prenez un plateau, recouvrez-le de papier absorbant et disposez vos fleurs. Mettez en suite ce plateau dans un placard bien sec et sans lumière. Au bout de quelques jours, vos fleurs seront sèches.

 

Vous pourrez également faire séchez votre camomille en bouquet en la pendant la tête en bas dans une pièce sèche et de préférence sans lumière.

 

La camomille séchée prend des teintes entre le blanc cassé et l'ivoire, donc si elles brunissent, c'est un signe d’un séchage mal effectué.

 

Une fois sèche, munissez-vous d'un récipient hermétique afin de garder votre camomille le plus longtemps possible en état. Vous pourrez ainsi profiter de vos infusions pendant 8 à 10 mois.

 

tisane de camomille

 

Quelle camomille choisir pour une infusion ?

Pour les infusions, nous recommandons la camomille romaine (ou camomille noble) car c'est elle qui englobe le plus de bienfaits. En revanche, si vous souhaitez un effet en particulier, rapportez-vous à notre description des bienfaits des trois différentes camomilles.