Gingembre : Bienfaits et vertus sur la santé

Le gingembre est une plante très appréciée bien connue qui appartient à la même famille que le curcuma celle des Zingiberaceae.

La partie utilisée de cette plante est le rhizome (qui est la partie souterraine de la tige de la plante), avec un aspect dur, irrégulier présentant des ramifications charnues, de couleur brune, et à forte odeur.

Malgré son goût à la fois poivré, piquant, légèrement citronné, il est très employé comme remède de grand-mère.  

Cette racine est cultivée depuis des siècles dans des zones ensoleillées et chaudes, particulièrement en Asie. Utilisé en médecine traditionnelle, mais également en cuisine. 

Elle fait son apparition en France, au IXe siècle, grâce aux marchands arabes, et devient l’une des premières épices orientales amenées et utilisées en Europe.  

Actuellement, il ne faudra plus qu’une région assez chaude, dans le monde pour pouvoir le cultiver.

 

Les bienfaits du gingembre sur la santé (et ses dangers)

Il est majoritairement composé d’eau, de glucides, mais aussi de fibres. On y retrouve une forte composition en vitamine B9 utile pour la croissance cellulaire. 

Les vitamines A, C, E, B1, B2, B3, B5, B6 sont également présentes en plus petites quantités. 

Le gingembre est riche en sels minéraux, et en oligo-éléments comme le calcium, le phosphore, le fer, le manganèse et le potassium. 

En termes de valeurs nutritives pour une racine de gingembre cru (100g) on a :

  • Énergie : 332kcal/1400kJ
  • Protéines : 8,98g
  • Glucides : 57,5g 
  • Lipides : 4,24g 
  • Eau : 9,94g 
  • Fibres : 14,1g

Il est donc très peu calorique.

Ses bienfaits et vertus thérapeutiques en font l’une des plantes médicinales les plus appréciées au monde.

 

Le pouvoir antioxydant naturel du gingembre cru ou cuit

Les radicaux libres sont des molécules dérivées de l’oxygène et réactives qui agressent les cellules de notre corps : ce qu’on appelle le « stress oxydatif », un des facteurs responsables du vieillissement cutané. 

Cette oxydation naturelle est souvent la cause de certaines pathologies dégénératives (comme la maladie de Parkinson ou d’Alzheimer){2}, du diabète, de maladies cardiovasculaires, ou de rhumatismes. 

Le gingembre contiendrait une quarantaine de composés antioxydants qui contrent ces dommages, et protégerait les cellules du corps.

Propriétés anti-inflammatoires du gingembre

Le gingembre serait un modulateur de certaines voies activées lors d’une inflammation. Son composé, le gingérol, aiderait à inhiber l’inflammation chronique dans le corps, et de lutter contre des douleurs articulaires{3} ou tendineuses. 

De plus, il peut être consommé comme analgésique naturel, car il calme les douleurs d’arthrose. Il est cependant employé pour soulager les maux tels que les rhumatismes, les maux de tête…

 

Le gingembre favorise la digestion et limite les nausées et vomissements 

Cette épice favorise l’action des enzymes digestives, en raison de la présence d’une molécule active : l’oléorésine, ce qui stimule le système digestif et favorise la sécrétion de la bile. Le gingembre accélère le transit intestinal et par conséquent lutte contre la constipation occasionnelle ou chronique.  Régulièrement ingéré, il permet un fonctionnement idéal du foie. Certaines cures de gingembre peuvent amener vers un confort digestif. 

Sa consommation est souvent reconnue comme remède naturel conseillée contre les nausées{4} et vomissements dus aux maux de transports, aux maux de mer, ainsi que ceux liés à la grossesse. 

De plus, il pourrait soulager en tant que thérapie complémentaire dans les traitements de cancer du sein. Il serait efficace uniquement pour apaiser les nausées des patientes atteinte d’un cancer du sein sous chimiothérapie{5}, mais ne serait pas encore classé comme antiémétique dans ce cas-ci. 

Il peut être également pris sous forme de tisane, afin de soulager ou de prévenir des digestions difficiles après un repas copieux. 

 

Le gingembre réduit la sensation de fatigue

Les minéraux{4} comme le magnésium, le fer, le calcium, contenus dans le gingembre permettent de stimuler l’organisme. Ce combat contre la fatigue se fait grâce à sa richesse en vitamine C particulièrement lorsqu’il est consommé cru.

Le gingembre a un effet bénéfique sur le cœur

Le gingembre permettrait{4} de prévenir les maladies cardiovasculaires et certains types de cancer. En premier lieu, il améliorerait la circulation sanguine par un effet anticoagulant et antiagrégant plaquettaire. Cependant, il est contre-indiqué avec des fluidifiants ce qui décuplerait l’effet.

De plus, il tonifierait le cœur, régulariserait le rythme cardiaque et apaiserait les palpitations. Actuellement, certaines études sont faites et mentionnent que le gingembre diminuerait la tension artérielle.

 

Le gingembre réduit les maux de tête et les migraines

Le rhizome de gingembre sous forme d’infusion permettrait de calmer les migraines, il aurait des ressemblances dans ces conditions à de l’aspirine. Dans ce cas, il aurait un effet bénéfique non seulement pour les nausées dues à la migraine, mais également un bon effet anti-inflammatoire et vasodilatateur. 

Cette plante est considérée comme une alternative naturelle dans la lutte des maux de tête et migraines, qui pourrait être mieux toléré chez les patients ayant des contre-indications aux traitements médicamenteux des migraines{6} . 

Résumé

Les multiples bienfaits et vertus thérapeutiques de cette épice atypique sont répertoriés, surtout au niveau métabolique, digestif et cardiaque. Qualifié de « super aliment » en Europe grâce à sa richesse en nutriments et antioxydants. Néanmoins, aucune étude scientifique ne montre sa réputation comme étant aphrodisiaque.

Cette plante tropicale exerce donc un pouvoir stimulant et revitalisant sur notre organisme.

 

Les recommandations de consommation de cette plante tropicale : quand manger du gingembre ?

La dose journalière recommandée est de 2g de gingembre séché équivalent à 10g de gingembre frais par jour. Ainsi, il n’est pas connu en tant qu’aliment ayant des effets secondaires néfastes, à condition de ne pas dépasser les 4g de gingembre séché par jour.   

Brûlures et maux d’estomac, ballonnements, menstruations abondantes, nausées et diarrhées sont les principaux effets secondaires non-dangereux, reconnus à haute dose. 

Il est déconseillé de consommer du gingembre{6} :

  • aux personnes souffrant de calculs biliaires
  • aux personnes attendant une intervention chirurgicale
  • aux personnes diabétiques
  • aux personnes en maigreur ou avec des ulcères 
  • aux personnes sous traitement anticoagulants (par risque d’hémorragies) ou de bêtabloquants, car leur prise peut décupler les effets

Quand manger du gingembre ? 

Le gingembre peut se consommer quotidiennement, et ce, plusieurs fois par jour. Il s’utilise frais ou séché, râpé, en gélule, en poudre, en infusions, sous forme de teinture à diluer ou encore de boissons énergisantes. Son usage externe est légèrement plus ignoré, il peut également être prescrit contre des rhumatismes sous forme d’huile essentielle, en faveur de son caractère anti-inflammatoire.

DÉCOUVREZ NOTRE THÉ AU GINGEMBRE

Quelle propriété apporte l’association gingembre-citron ? 

Les boissons qui associent ces deux aliments sont bien reconnues pour leurs vertus sur l’organisme.  

Ils possèdent des vertus antibactériennes, antivirales, diurétiques, antiseptiques et fluidifiantes. 

L’association permet d’aider l’organisme à purifier et nettoyer le sang en se débarrassant des déchets et des toxines. Ayant des propriétés détoxifiantes et étant de puissants brûleurs de graisse, le gingembre et le citron peuvent aider à perdre du poids. 

Il est conseillé de boire l’infusion de préférence à jeun ou en dehors des repas pour multiplier l’effet de l’association{6}.

 

Peut-on manger du gingembre en étant enceinte ? 

La consommation de cette épice chez les femmes enceintes est assez contestée. L’OMS{7} accorde l’usage du gingembre contre les nausées de la femme liées à la grossesse : si la quantité consommée ne dépasse pas la dose recommandée de 250mg de rhizome séché en infusion quatre fois par jour, ce qui correspond à 10g de gingembre frais par jour. Si la dose administrée est supérieure à celle-ci, le gingembre peut provoquer des contractions utérines{8}.

Il peut être utilisé en tant que remède anti-brûlures d’estomac, anti-nauséeux et antidouleurs plutôt en début de grossesse. Toutefois, les autorités de la santé{7} ont des avis qui divergent, c’est pour cela qu’il est recommandé aux femmes enceintes de consulter leur gynécologue avant de consommer du gingembre.

En conclusion, ce rhizome de gingembre est fortement utilisé sous ses différentes formes possibles en alternative à la médecine allopathique.

Effets positifs

  • pouvoir anti-nauséeux
  • baisse l’inflammation
  • protection contre le stress oxydant
  • aliment contre la fatigue
  • effet positif sur le cœur
  • bon rôle pour le système digestif
  • analgésique naturel
  • aliment efficace contre les maux de tête
  • effet stimulant
  • qualités détoxifiantes en association avec le citron

Effets indésirables

  • peu d’effets indésirables bénins
  • contre-indiqué pour certaines pathologies
  • contre-indiqué pour les patients sous traitement anticoagulant et bêta bloquants
  • assez controversé pour les femmes enceintes

Découvrez le Panda qu’il vous faut

product_panda-detox-tea
product_panda-mornging-boost-detox-28-day
product_panda-night-cleanse-detox-28-day
product_rooibos-sleep-well
product_digestea
product_panda-fresh-skin-beauty-challenge

Sources : 

{1} Informations Nutritionnelles - Gingembre, s. d. https://informationsnutritionnelles.fr/gingembre

{2} Cosmetik, L. R. D. M. (2018, 26 septembre). Propriétés et bienfaits du Gingembre : tonique et antioxydant. MyCosmetik. https://www.mycosmetik.fr/blog/gingembre-tonique-antioxydant-proprietes-bienfaits-n52

{3} 403 Forbidden. (s. d.). https://www.nutripure.fr/fr/blog/articulations-tendinites-douleurs-pourquoi-consommer-du-gingembre-n14

{4} Barakat, E. (2022, 7 juin). Les vertus du gingembre. Medisite. https://www.medisite.fr/aliments-et-vertus-sante-les-vertus-du-gingembre.40257.74.html#:%7E:text=%C3%A0%20un%20m%C3%A9decin.-,Le%20gingembre%20est%20bon%20pour%20le%20coeur%20!,Dr%20Odile%20Morant%2C%20m%C3%A9decin%20phytoth%C3%A9rapeute.

{5} Can Oncol Nurs J. (2020, 1 janvier). Efficacité du gingembre pour calmer les nausées et les vomissements causées par la chimiothérapie chez les patientes atteintes d’un cancer du sein. DOI : 10.5737/2368807630168 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7585712/

{6} Épices, A. L. B. A.-. (2020, 16 mars). Comment utiliser le gingembre contre la migraine ?  https://ileauxepices.com/blog/2020/03/16/gingembre-contre-migraine/wpid27028/

{7} Phytothérapie : Gingembre. (s. d.). VIDAL. https://www.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/gingembre-zingiber-officinalis.html

{8} Épices, A. L. B. A.-. (2018, 8 juin). Quels sont les dangers et effets indésirables du gingembre ? https://ileauxepices.com/blog/2018/06/08/quels-sont-les-dangers-et-effets-indesirables-du-gingembre/wpid16910/