8 bonnes raisons de se mettre au vélo

10.10.22

Seulement deux roues, mais tellement de bienfaits… Le vélo ne permet pas uniquement d’échapper aux embouteillages et de se déplacer sans polluer, il est aussi particulièrement bénéfique pour votre santé. À condition bien sûr de porter un casque et de respecter le Code de la route…

 

 

Nous avons recensé pas moins de 8 bonnes raisons de sortir à bicyclette, en solitaire, en famille ou entre amis. Préparez-vous à pédaler, le vélo serait bon pour :

 

 

1) LE RENFORCEMENT MUSCULAIRE

 

Le vélo permet de travailler en douceur l’ensemble de vos muscles. S’il insiste en particulier sur ceux de vos membres inférieurs (des fesses aux mollets en passant par les cuisses), il aidera également à gainer les abdominaux, à renforcer les bras ainsi que le dos. Et parce qu’il s’agit d’un sport porté (le poids du corps étant porté par le vélo), il sera plus doux pour les articulations et les vertèbres que de nombreuses autres activités.

 

Attention cependant ! Pour éviter de vous blesser, ne réglez pas votre selle plus haut que votre guidon, et maintenez vos épaules basses.

 

Quant à la prévention des courbatures, étirez bien vos cuisses avant et après votre séance, sans oublier de vous hydrater. L’infusion Sportea sera notamment idéale pour accompagner votre récupération musculaire et articulaire.

 

 

Sportea, infusion pour la récupération des muscles

 

2) LE CŒUR ET LA SANTÉ CADRIOVASCULAIRE

 

Le vélo est un sport d’endurance, qui vous fera travailler votre cœur. D’après une étude menée par l’université de Glasgow* auprès de 264 337 personnes, se rendre au travail à bicyclette réduirait même le risque d’accident cardiovasculaire de 46% !

 

3) LA PRÉVENTION DES CANCERS

 

Toujours d’après cette étude, le vélo réduirait les risques de cancer de 45%. Une bonne raison de pédaler au moins 30 minutes par jour, 5 jours sur 7. Cependant, n’oubliez pas que la pollution et le soleil pourront avoir l’effet inverse. Alors pour prévenir au maximum les cancers, préférez les chemins et les rues peu fréquentées des voitures, et protégez votre peau à l’aide de crème solaire.

 

4) LA CIRCULATION SANGUINE

 

En activant vos jambes tout en douceur, vous activez votre circulation sanguine. Fini les jambes lourdes ! Cela vous aidera à atténuer la rétention d’eau, et réduire également votre cellulite. Et pour des jambes encore plus légères, buvez l’infusion Libertea en dehors de vos sorties à deux roues.

 

Infusion Libertea pour combattre la rétention d’eau

 

5) LA LIGNE

 

Comme tous les exercices cardio, le vélo permet de brûler des calories. Alors, accompagnez-le d’une alimentation équilibrée, et profitez de votre balade pour vous dépenser. Celles et ceux qui ont l’habitude des montées à bicyclettes savent que le vélo vous fera bien travailler !

 

 

 

6) LE SYSTÈME IMMUNITAIRE

 

D’après une étude anglaise datant de 2018**, la pratique régulière du vélo aiderait à préserver un bon système immunitaire en vieillissant. D’autant plus que pratiquer un sport de façon régulière permet d’augmenter la prolifération des lymphocytes et de lutter contre les inflammations, ce qui aide le système immunitaire au quotidien. Et pour le booster encore davantage, notre Docteur en Pharmacie a préparé le mélange Immunitea, à base de thé vert, de gingembre, de menthe poivrée ou encore de sauge. Un cocktail particulièrement efficace pour repousser les petits virus du quotidien.

 

7) LE STRESS ET LE SOMMEIL

 

Comme toute activité sportive douce et régulière, le vélo permet de libérer des endorphines. Cela réduit votre stress et vous offre un sentiment de bien-être. De quoi vous aider à vous endormir plus rapidement et profiter d'un sommeil plus profond. D’autant que pratiquer une activité de plein air (notamment le matin) aide à resynchroniser votre rythme circadien, qui influence votre sommeil et votre alimentation.

 

8) LA DIGESTION

 

En augmentant votre rythme cardiaque, le vélo permet de stimuler votre transit. Vos ballonnements seront réduits, et cela pourrait même vous aider à prévenir les risques d’apparition du cancer du côlon d’après Dr Ana Raimundo, gastroentérologue à la Bristol University.

 

 

Alors, on se retrouve sur les pistes cyclables ?

 

* D’après une étude menée à l’Université de Glasgow
** D’après une étude menée en 2018