Les remèdes naturels contre les allergies

14.04.22

Le retour des beaux jours est une bonne nouvelle pour tous… sauf pour ceux et celles souffrant d’allergie au pollen. À peine les épidémies de grippe passées, le rhume des foins prend le relai. Toux, éternuements, démangeaisons, nez bouché et larmes incontrôlables… Les symptômes sont nombreux et peuvent vite vous gâcher la vie. Pour les soigner de façon naturelle, nous vous avons réservé quelques conseils.

 

Voici quatre actions à mener de front par le biais de son alimentation et de gestes simples du quotidien.

 

1) BOOSTER SON SYSTÈME IMMUNITAIRE

 

L’allergie n’est rien d’autre qu’un dérèglement du système immunitaire. Celui-ci ne tolère pas, ou plus, des substances pourtant inoffensives : pollens, noix, acariens... Le premier geste à adopter pour réduire les allergies est donc de renforcer son système immunitaire. Et pour cela, pensez aux trois S :

 

  • Sport : les exercices de renforcement musculaire et de cardio sont un excellent moyen de booster son immunité. Lucile WoodwardMarine Leleu ou encore Sandrine Bridoux pourront vous donner quelques idées de mouvements à répéter. Attention en revanche à limiter les sports de plein air durant les périodes de forte allergie au pollen. Pour éviter au maximum le contact avec les allergènes, privilégiez les footings et promenades tôt dans la matinée, ou juste après une averse. La pluie et la rosée matinale auront l’avantage de plaquer les pollens au sol et limiter leur propagation dans l’air.

  • Sommeil : on ne qualifie pas le sommeil de « réparateur » pour rien ! Se coucher tôt et cumuler au moins 8 heures de sommeil sera un des meilleurs moyens de renforcer votre système immunitaire.

  • Système digestif : les intestins sont notre deuxième cerveau, et l’un des piliers de notre système immunitaire. Alors, prenez-en soin ! Pour les dorloter, on mise sur les probiotiques. Vous en trouverez notamment dans les yaourts, le miel, les légumes lactofermentés, la choucroute ou encore le kombucha. En parallèle, vous pourrez également consommer des infusions conçues pour prendre soin de votre système digestif et immunitaire, comme notre thé Immunitea.
  • Et bien sûr, il est important de se tourner vers une alimentation saine et variée, riche en vitamines, minéraux… et antihistaminiques naturels !

     

    2) ADOPTER UNE ALIMENTATION RICHE EN ANTIHISTAMINIQUES NATURELS

     

    Pour bloquer la sécrétion d’histamine, responsable de l’allergie, plusieurs plantes ou molécules ont prouvé leurs effets : la vitamine C*, la quercétine** et l’ortie***.

     

    Vous trouverez un fort apport en vitamines C dans les agrumes, les poivrons, les kiwis, la papaye ou encore la goyave.

     

    Concernant la quercétine, on se tournera davantage vers les câpres, le thé (voir notre sélection ici), les oignons, l’ail, les pommes, le raisin ou encore les baies.

     

    Enfin, pour l’ortie, vous en trouverez dans de nombreuses infusions, telles que notre Morning boost.

    3) COMBATTRE L’INFLAMMATION

     

    Quand les pollens et autres allergènes entrent en contact avec vos muqueuses, celles-ci tentent de les rejeter, ce qui provoque une réaction inflammatoire. Pour limiter les symptômes de l’allergie, il est donc important d’aider votre corps à combattre l’inflammation.

     

    Trois plantes en particulier constituent un excellent remède contre l’inflammation : le curcuma, le bourgeon de cassis, et le bleuet.

     

    Le premier pourra épicer vos plats ou être pris en infusion. Vous en trouverez par exemple dans notre infusion Sportea, idéal pour lutter contre l’inflammation.

     

    Le second, le bourgeon de cassis, sera pris en complément alimentaire à raison de 5 gouttes trois fois par jour, à distance des repas. Et pour un maximum d’effet, vous pouvez commencer la cure dès la fin de l’hiver, avant l’apparition des premiers symptômes allergiques.

     

    Quant au bleuet, son eau florale pourra s’appliquer sur la peau en cas de démangeaisons.

     

    4) RÉDUIRE LES CONTACTS AVEC LES ALLERGÈNES

     

    Une autre façon efficace d’éviter les allergies est de limiter au maximum les risques d’exposition à l’allergène incriminé.

     

    Aérez votre intérieur le matin avant 9h, tard le soir ou après la pluie. L’air contiendra une concentration en pollen plus faible.

     

    Lorsque vous sortez, tâchez de couvrir au maximum vos cheveux, sur lesquels les pollens s’accrochent. Et si vous sortez cheveux lâchés, il est conseillé de bien les brosser ensuite, et éventuellement les rincer avant de vous coucher. Cela évitera au pollen de se poser sur votre oreiller puis de titiller votre visage et vos voies respiratoires pendant la nuit.

     

    Enfin, pensez également à bien vous rincer les yeux et le nez à l’aide de sérums physiologiques. Cela vous aidera à en venir à bout 💪🏻

     

    En attendant de voir tous ces remèdes naturels contre les allergies faire leur effet, la Panda Team ne vous laisse pas tomber !

     

    Si l’idée vous prenait de ne plus mettre le nez dehors en attendant la fin du printemps, voici quelques idées pour vous occuper.

     

    *   Les effets antihistaminiques de la vitamine C

    **  Les effets antihistaminiques de la quercétine

    *** Les effets antihistaminiques de l’ortie